Bongani Mathebula est une ancienne secrétaire d’entreprise du Public Investment Corporation (PIC), le plus grand gestionnaire d’actifs d’Afrique.

Mathebula a été accusée par Dan Matjila, ancien PDG du PIC, d’avoir divulgué des informations confidentielles à un présumé lanceur d’alerte et a ensuite été licenciée. Avocate spécialisée en droit commercial, Mathebula a été engagée par PIC en 2015. Le rôle de Mathebula était d’être présente aux réunions du conseil d’administration pour rédiger les procès-verbaux.

PIC a utilisé les procédures disciplinaires internes contre Mathebula pour la harceler, nuire à sa réputation et la ruiner financièrement, même si les preuves contre elle étaient contredites par les propres dossiers du PIC.

Mathebula est maintenant une témoin clé devant la Commission Mpati pour enquêter sur les transactions illicites du PIC. Elle a finalement été réintégrée au sein du PIC. Mathebula a déclaré à la Commission qu’elle pensait que la suspension et les mesures disciplinaires « faisaient partie d’un schéma général de victimisation des employés soupçonnés d’avoir contribué à mettre en lumière des méfaits du PIC ». Elle a ajouté : « Lorsque l’ancien PDG m’a informé qu’il ne me faisait plus confiance et qu’il voulait que je m’en aille, ce que j’ai cru comprendre, c’est que l’on ne me faisait pas confiance pour garder le silence sur les événements irréguliers du PIC ».