Qui sommes-nous

Conseil d’administration

William Bourdon

William Bourdon

Président

William Bourdon est avocat au Barreau de Paris, spécialisé en droit des sociétés, droit des médias et droit pénal. Avant-gardiste dans le domaine des droits de l’Homme, il défend les victimes de la mondialisation et des crimes contre l’humanité. Bourdon défend les lanceurs d’alerte Edward Snowden, Hervé Falciani (Swissleaks) et Antoine Deltour (Luxleaks). En 2001, il fonde l’association Sherpa dont le but est de protéger et défendre les populations victimes de crimes économiques. Il fut secrétaire général de la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH) de 1995 à 2000. William Bourdon est l’auteur de plusieurs publications sur des questions de justice internationale et des droits de l’homme, dont le “Petit manuel de désobéissance citoyenne” (2014).

Alioune Tine

Alioune Tine

Administrateur

Alioune Tine est un éminent défenseur des droits humains en Afrique de l’Ouest. Ancien professeur à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, il a créé en 1990 avec d’autres militants la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’homme (RADDHO), l’une des organisations les plus influentes des droits de l’homme en Afrique francophone, toujours à l’avant-garde de la lutte contre l’impunité. Alioune Tine a été le directeur de la RADDHO pendant plus de 20 avant d’être nommé président du Comité sénégalais des droits de l’homme, une autorité administrative chargée de conseiller le gouvernement sénégalais sur la protection des droits de l’homme. En 2015, il a été nommé Directeur d’Amnesty International pour l’Afrique de l’Ouest, pilotant le travail d’Amnesty dans 22 pays africains. En 2018, il a fondé le think-tank Afrikajom center qui a pour but de renforcer l’Etat de droit dans la région. Il est aussi Expert indépendant des Nations Unies sur la situation des droits de l’Homme au Mali.

Khadija Sharife

Khadija Sharife

Administratrice

Khadija Sharife est une journaliste d’investigation primée, chercheuse et éditrice. Elle est la rédactrice en chef pour l’Afrique de l’OCCRP, l’auteur de « Tax Us If You Can: Africa », membre du conseil d’administration de Finance Uncovered et membre du World Policy Institute. Auparavant, elle était rédactrice en chef du Réseau africain des centres d’investigation (ANCIR). Son travail a été présenté lors d’un certain nombre de forums, notamment à l’OCDE, l’UA et les Parlements panafricains, entre autres plateformes. Elle est titulaire d’une maîtrise en droit financier et est basée en Afrique du Sud. Khadija est l’ancienne directrice de PPLAAF.

Baltazar Garzón

Baltazar Garzón

Administrateur

Baltasar Garzón est un juge avec plus de trente années d’expérience, spécialisé dans les enquêtes sur les crimes contre l’humanité, le terrorisme, le trafic de drogue, la corruption, les crimes économiques et financiers. Il est président de la Fondation internationale Baltasar Garzón (FIBGAR) et du « Bureau juridique international pour la coopération et le développement » (ILOCAD). Il a été professeur de droit pénal à l’Université Complutense de Madrid pendant plus de vingt ans et conseiller auprès du procureur de la Cour pénale internationale (CPI) entre 2010 et 2012. Auteur de sept livres, il publie des articles et des essais régulièrement.

Jihan El-Tahri

Jihan El-Tahri

Administratrice

Jihan El-Tahri est une réalisatrice, écrivaine, productrice et artiste visuelle primée. Franco-égyptienne, elle a commencé sa carrière en tant que correspondante étrangère couvrant la politique du Moyen-Orient. Elle a produit et réalisé de nombreux documentaires, notamment « Pharaons modernes d’Egypte », « Derrière l’arc-en-ciel », « Cuba, une odyssée africaine », ainsi que « La Maison des Saoud » nominée aux Emmy. Elle a écrit plusieurs livres dont « Les Sept Vies de Yasser Arafat » (Grasset) et « Israël et les Arabes, La Guerre de 50 Ans » (Penguin). El-Tahri a été trésorier de la Guilde des Cinéastes Africains de la Diaspora, Secrétaire Régionale de la Fédération du Cinéma Panafricain (FEPACI) et Conseillère sur le premier programme Afrique de Focus Feature.

Pierre Sané

Pierre Sané

Administrateur

Pierre Sané est le fondateur et Président du think tank Imagine Africa Institute. Il a été secrétaire général d’Amnesty International de 1992 à 2001 et Sous-directeur général de l’UNESCO pour les sciences sociales et humaines de 2001 à 2010.

Personnel

Henri Thulliez

Henri Thulliez

Directeur

Henri Thulliez est avocat au Barreau de Paris. Il est diplômé en droit de l’Université de Paris Ouest Nanterre La Défense et titulaire d’un LLM de l’Ecole des Etudes Orientales et Africaines (Université de Londres) ainsi qu’un Master en Administration Internationale de l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il était le coordinateur à Human Rights Watch de l’affaire Hissène Habré, l’ancien président du Tchad qui a été jugé devant un tribunal spécial au Sénégal. Henri Thulliez a écrit de nombreux articles dans Le Monde, Libération, Huffington Post et dans la presse américaine Huffington Post France et Newsweek Europe.

Zanele Mbuyisa

Zanele Mbuyisa

Counseillère juridique

Zanele Mbuyisa est la conseillère juridique de PPLAAF. Après avoir travaillé comme avocate dans un cabinet d’avocats britannique, Leigh Day, elle a cofondé en 2005 le cabinet Garratt Mbuyisa Neale Attorneys, qui est devenu Mbuyisa Neale Attorneys en 2012, qu’elle dirige actuellement. Elle a ensuite contribué à la création de Mbuyisa Moleele Attorneys en janvier 2017. Chacun des cabinets d’avocats précédents a un bilan couronné de succès en matière de contentieux et de règlement amiable. Au cours de ses 19 années d’expérience, elle est devenue connue pour son implication dans la représentation des victimes de délits économiques. Zanele Mbuyisa est également cofondatrice de Haki Legal Clinic, une clinique juridique créée en 2017 pour fournir gratuitement des services juridiques de qualité aux personnes qui n’ont pas les moyens de payer un avocat.

Fadel Barro

Fadel Barro

Coordinateur pour l’Afrique de l’Ouest

Fadel Barro est le coordinateur pour l’Afrique de l’Ouest de PPLAAF. Journaliste d’investigation de formation, il est le cofondateur du mouvement civique sénégalais « Y’en a Marre » et l’un de ses principaux leaders depuis sa création en janvier 2011. Leader d’une « jeunesse conquérante qui tourne le dos à l’exil et au défaitisme », Fadel Barro, à travers son slogan « il n’y a pas de destin forclos, il n’y a que des responsabilités désertées », a su faire de l’engagement civique une philosophie de l’action humaniste qui a rallié les jeunes du continent pour ouvrir de nouvelles possibilités. Il a inspiré une génération de militants qui se retrouvent aujourd’hui au sein de la plateforme Afrikki, composée d’une cinquantaine de mouvements citoyens et d’artistes engagés à travers l’Afrique et ses diasporas. L’organisation de la première Université populaire d’engagement citoyen (UPEC) à Dakar en juillet 2018 a permis de consolider et d’amplifier les échanges de pratiques et d’expériences de ces mouvements qui, s’appuyant spontanément sur les arts et la culture, renforcent la démocratie et les libertés en Afrique. Fadel Barro est ambassadeur de la conscience d’Amnesty International depuis 2016..

Gabriel Bourdon-Fattal

Gabriel Bourdon-Fattal

Chef de projet

Gabriel Bourdon-Fattal est chef de projet à PPLAAF. Gabriel a obtenu une licence de droit à l’Université de Haïfa en 2014 et est devenu un avocat inscrit en 2015. Il a une riche expérience dans les droits de l’homme et les campagnes publiques. Entre autres, il a co-fondé la principale organisation israélienne contre la déportation des enfants des travailleurs migrants et a été chef de projet au Forum international pour la paix à Paris. Gabriel est un ancien élève du Centre européen des droits constitutionnels et des droits de l’homme à Berlin et membre de l’association Our Generation Speaks à Boston.

Jaysen Naidoo

Jaysen Naidoo

Développeur web / Support technique

Jaysen Naidoo est développeur web à PPLAAF. Jaysen Naidoo a des années d’expérience dans le développement d’applications et de logiciels.

Comité consultatif

Anas Aremeyaw

Anas Aremeyaw

Anas Aremeyaw est un journaliste d’investigation ghanéenne. Sa devise est « nomme, déshonore et emprisonne » et il est célèbre pour avoir utilisé son anonymat comme outil dans son arsenal d’investigation. Il a été acclamé par la critique pour son travail de défense des droits de l’homme fondamentaux tels que le droit de ne pas être soumis à l’esclavage humain ou à la servitude et pour son travail exposant la corruption. Anas Aremeyaw a remporté plus de 14 prix internationaux pour son travail d’enquête. Il a été nommé l’un des « Africains les plus influents de l’année » par le magazine New African. En décembre 2015, le magazine Foreign Policy a l’a nommé l’un des principaux penseurs mondiaux de 2015, un honneur précédemment accordé à des personnalités comme Barack Obama, Aung San Suu Kyi, le pape Benoît XVI et Malala Yousafzai.

Sihem Bensedrine

Sihem Bensedrine

Ecrivaine et journaliste, experte en justice transitionnelle, Sihem Bensedrine est une figure du combat pour les droits humains en Tunisie ; elle a travaillé pendant plus de trois décennies pour dénoncer les violations et défendre les libertés. Sous le régime despotique de Ben Ali, elle a été emprisonnée, persécutée et soumise à des campagnes de dénigrement et de calomnies. Après la révolution de 2011 elle poursuit son combat pour les droits humains, les droits des femmes et la liberté d’expression. De juin 2014 à décembre 2018 Sihem Bensedrine a été présidente de « l’instance vérité et dignité » qui a mis en œuvre la loi sur la justice transitionnelle et publié un rapport global sur les violations de droits humains comprenant des recommandations sur les réformes institutionnelles garantissant la non répétition. Sihem Bensedrine a reçu plus d’une quinzaine de prix pour son courage et son combat pour les libertés dont ceux décernés par Amnesty International, Human Rights Watch. Elle est Docteur Honoris causa de l’ULB et de la VUB. Elle est également auteure de plusieurs ouvrages dont Lettre à une amie iraquienne publié aux éditions La Découverte en 2003.

John Christensen

John Christensen

John Christensen est le fondateur et directeur du Global Tax Justice Network, un réseau d’experts guidant les efforts mondiaux pour lutter contre les paradis fiscaux et renforcer la coopération internationale sur l’évasion fiscale et le secret des activités offshore. Il est membre du conseil d’administration des Inspecteurs fiscaux sans frontières, une initiative conjointe du PNUD et de l’OCDE. Ses recherches sur la finance offshore ont été largement publiées dans des livres et des revues universitaires, et il a participé à de nombreux films, documentaires télévisés et émissions de radio.

Rokhaya Diallo

Rokhaya Diallo

Rokhaya Diallo est une journaliste française, autrice et réalisatrice, reconnue pour son travail en faveur de l’égalité raciale, de genre et religieuse. Elle est éditorialiste pour le Washington Post et chercheuse au Centre de recherches « Gender+Justice Initiative » de l’université Georgetown. Elle est aujourd’hui une figure médiatique en France et fait partie en 2020 des 28 personnalités les plus puissantes d’Europe selon le site Politico. Elle est éditorialise sur diverses chaînes de télévision et de radio et a réalisé plusieurs émissions et documentaires. En 2006, Rokhaya Diallo a cofondé l’ONG Les Indivisibles dont le but est de déconstruire, notamment par l’humour, les préjugés ethno-raciaux. Elle a écrit plusieurs essais et bandes dessinées dont « Ne reste pas à ta place ! » aux éditions Marabout (2019) ou « La France, tu l’aimes ou tu la fermes ? » aux éditions Textuel (2019). Elle a également réalisé en 2021 « la Parisienne Démystifiée ».

Andrew Feinstein

Andrew Feinstein

Andrew Feinstein est un écrivain sud-africain et un militant basé au Royaume-Uni. Il a été un facilitateur dans le processus de négociations constitutionnelles qui a conduit aux premières élections démocratiques en Afrique du Sud en 1994, lorsqu’il était député de l’ANC. Il a été député pendant plus de sept ans – notamment au Comité des comptes publics du Parlement, principal organe de supervision financière –, et vice-président de la Commission d’audit du pays. Il a démissionné en signe de protestation lorsque le Comité des comptes publics s’est vu interdire d’enquêter sur un accord d’armement massif impliquant plusieurs entreprises européennes et entaché d’allégations de corruption de haut niveau.

John Githongo

John Githongo

John Githongo est le PDG d’Inuka Kenya Ni Sisi !, une organisation non gouvernementale impliquée dans les questions de gouvernance au sens large. Il est également l’ancien président de l’Institut africain pour une gouvernance intègre (Africa Institute for Governing with Integrity); Vice-président exécutif de l’Association sportive des jeunes de Mathare (MYSA); Président du conseil d’administration du Centre africain pour la gouvernance ouverte (AFRICOG); et commissaire de la Commission indépendante sur l’impact de l’aide (ICAI) du gouvernement britannique. Auparavant, il a été vice-président de World Vision, membre associé principal du St Antony’s College Oxford; Secrétaire permanent au Cabinet du Président en charge de la Gouvernance et de l’Ethique du Gouvernement du Kenya; PDG de Transparency International Kenya et membre du conseil d’administration de la Commission kényane des droits de l’homme. En 2011, il a été sélectionné comme l’un des 100 Africains les plus influents au monde par le magazine New African et l’un des 100 meilleurs penseurs mondiaux au monde par le magazine Foreign Policy.

William Gumede

William Gumede

William Gumede est professeur agrégé de la School of Governance, Université de Witwatersrand, à Johannesburg. Il est le président de la Democracy Works Foundation. Un de ses derniers livers est “Restless Nation - Making Sense of Troubled Times” (Tafelberg).

Claude Kabemba

Claude Kabemba

Claude Kabemba est le directeur de Southern Africa Resource Watch (SARW). En 2006, l’Open Society Initiative for Southern Africa (OSISA) lui a demandé de diriger la formation de SARW. Les principaux domaines de recherche du Dr Kabemba comprennent l’économie politique de l’Afrique subsaharienne, l’accent étant mis sur l’Afrique australe et centrale, en s’intéressant spécifiquement aux questions de démocratisation et de gouvernance, de gouvernance des ressources naturelles, de politique électorale, de participation des citoyens, des conflits, des médias, des partis politiques, de la société civile et des politiques sociales. Il été consultant pour des organisations internationales telles que Oxfam, le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés, l’Aide populaire norvégienne, des commissions électorales et l’Union africaine. Il a entrepris diverses évaluations liées au travail des commissions électorales et des interventions des groupes de la société civile dans le processus électoral dans de nombreux pays africains.

Anuradha Mittal

Anuradha Mittal

Anuradha Mittal est la fondatrice et directrice exécutive de l’Institut d’Oakland, et une experte de renommée internationale dans les domaines du commerce, du développement, des droits de l’homme et de l’agriculture. Récipiendaire de plusieurs prix, Anuradha Mittal a été nommée le penseur le plus précieux du magazine Nation. L’Institut d’Oakland a divulgué des accords d’investissement foncier dans les pays en développement, qui ont révélé un manque inquiétant de transparence, d’équité et de responsabilisation. Une relation dynamique entre le plaidoyer sur ses recherches et une couverture médiatique internationale a donné lieu à une série de de campagnes réussies aux États-Unis et à l’étranger.

Alvin Mosioma

Alvin Mosioma

Alvin Mosioma est le directeur exécutif et fondateur de Tax Justice Network - Africa. M. Mosioma, qui a été président de la Financial Transparency Coalition (FTC), est la voix dominante en matière de politique fiscale en Afrique. Il est titulaire d’une maîtrise en économie de l’Université Johannes Gutenberg de Mayence et travaille dans plusieurs domaines d’intérêt, notamment: politique fiscale, fiscalité internationale, réglementation financière et gouvernance des ressources naturelles.

Roshnee Narrandes

Roshnee Narrandes

Roshnee Narrandes est la responsable des partenariats de Open Society Initiative for Southern Africa (OSISA). Avant de rejoindre l’OSISA en 2004, elle a travaillé à l’Institut électoral pour une démocratie durable sur des projets spéciaux. Elle est titulaire d’une maîtrise en gestion publique et développement de l’Université de Witwatersrand.

Giovanni Pellerano

Giovanni Pellerano

Giovanni Pellerano est le Directeur des Nouvelles Technologies de GlobaLeaks, militant de la vie privée et de la transparence au Hermes Center, et un ingénieur informatique italien. En 2012, il a cofondé le Centre Hermès pour la transparence et les droits numériques de la personne, où il fait des recherches dans le domaine des meilleures pratiques en matière de dénonciation et où il a dirigé le développement de GlobaLeaks. En 2016, il a cofondé Whistleblowing Solutions, une entreprise sociale offrant des services de dénonciation appliquée à la lutte contre la corruption dans le but de rendre le monde meilleur.

Thomas Pogge

Thomas Pogge

Titulaire d’un doctorat en philosophie de Harvard, Thomas Pogge est professeur de philosophie et d’affaires internationales à l’Université de Yale, et directeur fondateur du Global Justice Program de Yale. Il est membre de l’Académie norvégienne des sciences et co-fondateur de l’Académie contre la pauvreté (ASAP), un réseau international visant à améliorer l’impact des chercheurs, des enseignants et des étudiants sur la pauvreté mondiale, ainsi que de Incentives for Global Health, une équipe visant à développer un complément au régime de brevet pharmaceutique qui améliorerait l’accès aux médicaments avancés pour les pauvres dans le monde.

Ben Wizner

Ben Wizner

Ben Wizner est le directeur du projet « Expression, vie privée et technologie » de l’ Union américaine pour les libertés civiles (ACLU). Pendant plus de 15 ans, il a travaillé pour les droits des personnes et la sécurité nationale, intervenant dans de nombreuses affaires concernant les politiques de sécurité aéroportuaire, les listes de surveillance gouvernementales, les pratiques de surveillance, les assassinats ciblés et la torture. Il apparaît régulièrement dans les médias mondiaux, a témoigné devant le Congrès et est professeur adjoint à la faculté de droit de l’Université de New York. Depuis juillet 2013, il est le principal conseiller juridique du dénonciateur de la NSA, Edward Snowden. Ben Wizner est diplômé du Harvard College et de la faculté de droit de l’Université de New York, et fut auxiliaire juridique de Stephen Reinhardt, juge de Cour d’appel des États-Unis pour le neuvième circuit.

Ambassadeurs

Tiken Jah Fakoly

Tiken Jah Fakoly

Tiken Jah Fakoly, est un auteur, compositeur, interprète et chanteur de reggae ivoirien. Avec plus de 25 ans de carrière, Tiken Jah Fakoly est aujourd’hui une figure du reggae en Afrique. Il est également une source d’inspiration et un porte-parole pour les jeunes générations. Chanteur engagé, Tiken Jah Fakoly dénonce dans ses chansons tant le réchauffement climatique que l’injustice, le néo-colonialisme, l’esclavage moderne ou la spoliation des richesses africaines. Il avait d’ailleurs dû s’exiler au Mali en 2003 ayant fait l’objet de menaces de mort. Également engagé dans la promotion d’évènements culturels africains, Tiken Jah Fakoly a notamment ouvert le club “Radio Libre” en 2009 qui reçoit chaque semaine des artistes venus jouer en Live de la musique reggae et mandingue. Depuis 2012, Tiken Jah Fakoly organise également chaque année en Côte d’Ivoire le “Festikabadougou” qui a réuni en 2015 plus de 30 000 spectateurs. Par ailleurs, Tiken Jah Fakoly a obtenu de nombreuses récompenses au cours de sa carrière dont une Victoire de la musique en 2003 dans la catégorie album Reggae/Ragga/World pour l’album Françafrique.

Alain Mabanckou

Alain Mabanckou

Alain Mabanckou est romancier et poète. Né au Congo-Brazzaville en 1966, il est l’auteur de plusieurs recueils de poèmes ainsi que de romans, dont « Verre cassé » et « Mémoires de porc-épic”. Son travail a été traduit dans vingt langues différentes. Il a reçu de nombreux prix, dont le prix de la Société des poètes français, le Grand Prix littéraire d’Afrique noire et le Prix Renaudot. Il vit aux États-Unis et enseigne à l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA). Il est maître de conférences au Collège de France. Il est particulièrement attaché à la protection de la liberté d’expression.

Partenaires

Africa Freedom of Information Centre Africtivistes Blueprint Civil Society Network Against Corruption Democracy Works Finance Uncovered Globaleaks Hermes Center Homef ICIJ OCCRP Oaklands Institute Public Eye Sherpa Shadow World Investigations TJN-A

Donateurs

The Bay and Paul Foundations The Luminate Group The National Endowment For Democracy Open Society Foundations for South Africa Open Society Initiative for Southern Africa OSIWA